Le mot du directeur

Bac 2021 « le grand chambardement »

Tout a déjà été dit sur cette énième réforme de l’éducation nationale, mais il serait facile de ne retenir que la disparition des séries L ES et S. Certes les élèves vont pouvoir choisir des spécialités en fonction de leurs points forts, mais ils doivent le faire en fonction de leur orientation post-bac (ex : postuler sur une fac de bio et avoir abandonné SVT serait une gageure !)

Deuxième écueil, l’examen prend davantage en compte le contrôle continu (30% épreuves communes 1° et T°, 10% bulletins / livret scolaires) Fini l’élève moyen qui se réveille au mois de Mai et table sur la chance pour obtenir son diplôme. Un changement des mentalités s’impose, désormais le lycéen de 1° commencera son bac dès le 2 septembre 2019…Mais je sais que les lycéens du Mirail ont une grande faculté d’adaptation et que le grand oral fera la part belle à leurs talents d’orateurs !

G. COUCHARRIÈRE